Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation du Collectif des 12 Singes

 

Nous sommes un Collectif
d’écriveurs autoédités.

Pour nous suivre, connectez-vous à facebook et/ou twitter

Tous nos textes sont présentés sur http://Collectif12Singes.over-blog.com et nos livres ont une version eBook : "Lendemain du Grand Soir" ; "La philosophie south-parkoise, ça troue le cul !!!" ; "Bouquin Coquin et Taquin d’une Catin et d’un Libertin" ; "Photograffi(ti)es d’Expressions Murales : Pierres Philosophales"

*** TÉLÉCHARGEMENT ***

*** COMMANDE ***

 

L’idée, pour Partager auprès du plus grand nombre et facilité la lecture, est de mettre à disposition les contenus synthétisés par nos soins, puis les internautes le désirant peuvent télécharger les pdf illustrés ou commander les livres papier imprimés par un professionnel

 

  1. Téléchargement pdf
    illustré

     
  2. Commande livre papier personnalisé

 

 

COMMANDEZ NOS
LIVRES CRÉATIFS

Publié par Collectif des 12 Singes

Pour célébrer le passage de la 100è édition du Tour de France, le jeudi 4 juillet entre le Gard et l’Hérault puis le vendredi 5 juillet entre l’Hérault et le Tarn (on dépasse un peu mais la Montagne Noire est une partie importante proche des causses du Languedoc), nous publierons des synthèses préhistoriques sur les différentes localités traversées.

 

En outre, nous publierons durant l’été des synthèses sur la Préhistoire du "Languedoc-Roussillon" (en débordant un peu des limites administratives régionales) et de ses diverses zones entre "mers" (Méditerranée au Sud et Rhône à l’Est) et terres (Cévennes au Nord et Pyrénées à l’Ouest).

 

Vue générale sur la vallée de l'Orb depuis Capimont

Vue générale sur la vallée de l'Orb depuis Capimont

 

Hérépian est une commune située à un carrefour entre Saint-Pons-de-Thomières, Bédarieux et Béziers. Elle est bordée par le fleuve Orb, la rivière Mare et le Rieu Pourquié.

 

Située sur une hauteur dominant à la fois Lamalou-les-Bains et Hérépian, le site de Capimont a constitué très tôt une zone d’habitat, offrant une vue panoramique superbe s’étendant de Carlencas au Caroux et du Pic de la Coquillade à l’Orb. Des découvertes attestent de son occupation au Néolithique et à l’époque Gallo-Romaine.

L’origine du nom est très ancienne. Dès le XIIè siècle l’écriture oscille entre Capimont, Capimon, Cabimon, ou Caprimon, mot qui signifie colline des cabris.

 

 

Dans cette région, on a découvert une dizaine de petites mais intéressantes stations de surface chalcolithiques, dont les Stations de Capimont et celle de Font Belmont.

L'industrie comprend des flèches tranchantes, foliacées, à ailerons et pédoncules, ainsi que des fragments de poignard, grattoirs, haches polies, au moins une pointe asymétrique, etc.

Ces dards sont comme des pointes perçantes foliacées dont l'évolution se fait vers des formes pédonculées. Elle autorise aussi à les voir couvrir une grande partie du -IIIè millénaire (Camprafaud offre en effet une datation pour son niveau à pointes asymétriques, daté du Gourgasien au Néolithique supérieur, soit vers -2 400).

 

Découverte sur la bordure méridionale du Larzac, la flèche asymétrique reste abondante dans tous les "monts" qui bordent la plaine languedocienne entre l'Hérault et l'Aude. On la connaît épisodiquement plus au Sud de ce dernier fleuve (Laroque-de-Fa, Fontlaurier).

Le Gourgasien est déjà présent sur vingt gisements, distants d'environ 130 km. Au-delà des particularités locales souvent mises en avant pour l'identification de ces groupes, l'existence, dans plusieurs d'entre eux, d'un même objet (pendeloques-poignard) d'essence "sacrée", montre bien la profonde unité des faciès du Néolithique Final du Sud du Massif Central Occidental.

 

 

La plate-forme de Capimont représentant un poste d’observation idéal sur la Vallée de l’Orb, autrefois s’élevait sur cette colline un oppidum (d’ailleurs on peut voir sur les versants Nord et Nord-Est, des traces d’appareils de défenses).

Le site fait partie des forteresses construites après la victoire d'Alesia, par les Romains pour affermir leur conquête et garder les défilés de l'Orb qui leur avaient donné tant de soucis. C'est ainsi que surgirent des sommets cévenols la forteresse de Mourcayrol, à St-Michel-des-Aires, avec sa jumelle de Capimont, sites admirables que l'on retrouve à quelques kilomètres en amont de Lamalou-les-Bains. La première, qui fut un haut lieu gaulois dédié à Mercure, a gardé dans ses ruines le redoutable aspect d'une grande citadelle, avec une citerne admirablement conservée et un opus signinum volsque B bien caractérisé. Par contre, il ne reste rien de celle de Capimont (lieu de pèlerinage régional) où avaient été trouvés jadis des fragments de poterie. En effet, malgré la soumission générale de la Gaule, un soulèvement des tribus du Sud pouvait, le cas échéant, trancher la situation à leur avantage en un clin d'œil et couper le "cordon ombilical" du S.P.Q.R. : la Voie Domitienne à quelques lieues de là.

Commenter cet article